EMK

Camille

Camille

2014 à 2017

Avant EMK : J’étais étudiante au Leibniz Kolleg, à Tübingen. J’ai fait un semestre d’études en politique et sociologie à Münster, j'ai voyagé en Nouvelle-Zélande pendant deux mois et demis et enfin j’ai commencé mes études de EMK.

Période weimarienne


Ce que j'ai fait à Weimar :
 
Je suis allée au cinéma, lié de nouvelles amitiés, bu du café à la M18, fait de la Zumba, lu beaucoup de textes pour la fac et eu pleins de discussions intéressantes.

Mon moment d'illumination : Le "Plenum Mediengeschichte". Les nombreuses discussions et théories philosophiques m’ont fait découvrir une autre vision des médias et de leur utilisation dans notre société actuelle.

Mon moment de choc culturel : Les week-ends en mai, où les petites rues de Weimar sont prises d’assaut par des vieux Messieurs Dames venus des quatre coins du monde et les calèches romantiques.

Je m'en souviendrai : D’après-midis ensoleillés au Ilmpark, de soirées en coloc ou Open Air et des discussions inoubliables qui durent des heures.

Période lyonnaise


Ce que j'ai fait à Lyon :
 J’ai passé beaucoup de temps dans le métro et le T2, j’ai très très bien mangé, profité du soleil et essayé d’apprendre à connaître et apprécier la ville.

Mon moment d'illumination : Se rendre compte au fil des quatre mois de vacances que c’est bien sympa d’avoir un quotidien et les cours qui nous occupent.

Mon moment de choc culturel : La bureaucratie insupportable, que ce soit à l’université, pour chercher un logement ou pour ouvrir un compte en banque.

Je m'en souviendrai : De soirées passées autour d’un bon verre de vin, un brin de désespoir après certains cours à l’université et le sentiment de groupe dans notre promo. 

Avec le recul


Ce que j'ai appris
: 
Chaque expérience est enrichissante, vue avec le recul.

Ce que j'ai remporté : De nouvelles expériences, de fortes amitiés, de l’interculturalité