EMK

Mathilde

mathilde-234_XL.jpg

2008 à 2011

Avant EMK : Je souhaitais avant tout voyager, découvrir une autre culture, évoluer dans un autre pays tout en continuant mes études.

Après EMK Nostalgique et diplômée, je me suis lancée dans l’aventure d’un master en France

Période weimarienne

Mon temps passé à Weimar Intense. Inoubliable. Studieux. Enrichissant. Hilarant. Etonnant. Emouvant.

Ce que j'ai fait à Weimar Etudier. Me germaniser. Rire. Se découvrir. S’épanouir.

Mon moment d'illumination Mon premier cours avec Sonia Neef. Les envolées de Christiane Voss. Mes échanges avec Sarah Czerney.

Mon moment de choc culturel : La préparation des cours et la lecture de (longs) textes. La première fois que j’en entendu l’accent thuringien. Mon premier Tatort.

Je m'en souviendrai : Je me souviendrai du Backup Festival. De ma première fois au Falken. De ma dernière fois au Falken. De mon arrivée à Weimar. De mon départ de Weimar. De nos adieux. De nos retrouvailles.

Période lyonnaise

Mon temps passé à Lyon Assez court. Lyon était pour moi un tremplin pour l’Allemagne.

Ce que j'ai fait à Lyon Préparer mon départ pour Weimar.

Je m'en souviendrai : Du T2. Des bouchons lyonnais. De l’avenue des Frères Lumière. De Bron. 

Et encore

Là où j'ai encore été : Stage au Goethe-Institut de Lille

À l'université, je me suis surtout plongée dans : la lecture de textes et de livres, la recherche du sujet de mémoire qui me conviendrait le mieux.

Avec le recul

Ce que j'ai appris : Développer une réflexion argumentée et structurée. Ecrire des dossiers en allemand. Enrichir ma culture générale.

Ce que j'ai remporté des expériences diverses. Des bases solides en allemand. Des amitiés solides.

EMK était pour moi : Une belle découverte. Un cursus reconnu. Un enrichissement constant. Une surprise permanente.

Ce que je dis en tant qu'ancienne : Sortez. Intéressez-vous. Laissez vous surprendre. Tenez le coup. Accrochez vous. Avancez. Ecoutez. Profitez.