EMK

Alexandra

Alexandra Seidel

2010 à 2014

Avant EMK : j'étais jeune ABIBACienne de Berlin

Après EMK : j'étais devant une nouvelle étape

Ensuite, je me suis retrouvée : à Stuttgart à la Hochschule der Medien

Période Weimarienne


Ce que j'ai fait à Weimar : découvert la vie dans une petite ville, trinqué, appris au cinéma, cheminé sur les pas de Goethe, passé par beaucoup de colocs et trouvé quelques bon amis

Mon moment d'illumination : l'Allemagne est un pays plein de dialectes

Mon moment de choc culturel : les coiffures des Thuringeoises

Je m'en souviendrai : le paysage thuringeois, « tout est médium », le cours de radio, le festival Backup, les petites excursions à Dresde et les CM avec Christiane Voss

Période Lyonnaise


Ce que j'ai fait à Lyon : de la sociologie, mangé des salades et des pâtisseries, dansé partout, coincé dans le tram, fondé un site web

Mon moment d'illumination : la communication, c'est tout.

Mon moment de choc culturel : me sentir étrangère dans ma seconde patrie

Je m'en souviendrai : les quais, la fête des Lumières, le cours de pratiques rédactionnelles, le rire de Mme Rozzonelli, notre coloc' à 3 étudiants EMK

Et encore


Là où j'ai encore été : 2 mois à Paris, 3 mois à Strasbourg (stages)

À l'université, je me suis surtout plongée dans : la philosophie des médias

 

Avec le recul


Ce que j'ai appris : lire Deleuze, m'affirmer

Ce que j'ai remporté : un peu de sagesse, de prise de risque... et beaucoup de vêtements vintage

EMK était pour moi : la bonne case départ du reste de ma vie

Ce que je dis en tant qu'ancienne : Lancez-vous !