EMK

Christina

Christina Genet.jpg

2017 à 2020

Avant EMK : Une jeune bachelière passionnée de films qui voulait mieux comprendre le monde

Où mon chemin m’a ensuite menée : Au service de la programmation d’Arte en tant que stagiaire

 

Période weimarienne


Mon temps passé à Weimar :
 3 semestres

Ce que j'ai fait à Weimar : Me baigner dans la Ilm, regarder beaucoup de films et me sentir chez moi dans les canapés du Lichthaus, boire du vin rouge au Salon, organiser ma première WG-Party, réviser mes cours et écrire ma Bachelorarbeit à la Limona, découvrir la critique de film et les Spaziergangswissenschaften

Mon moment d'illumination : La découverte de la vie en coloc weimarienne

Mon moment de choc culturel : Les interminables files d’attente devant Fritz Mitte à toutes les heures de la journée

Je m'en souviendrai : Les 100 ans du Bauhaus, des chai latte et Zimtknuts entre ami.e.s à la Brotklappe, les cours de suédois avec Håkan, comment j‘ai appris à aimer la techno, la spontanéité weimarienne

 

Période lyonnaise


Mon temps passé à Lyon :
 3 semestres

Ce que j'ai fait à Lyon : Me passionner pour le journalisme et l’anthropologie, faire une étrange expérience de logement chez l’habitant, danser au Bec de jazz toute la nuit, me promener dans Vieux-Lyon et manger des tartines à l’Epicerie

Mon moment d'illumination : Quand j’ai réalisé que je connaissais toutes les lignes du métro lyonnais par cœur

Mon moment de choc culturel : Redécouvrir les normes très scolaires de l’université française après une année bauhausienne à Weimar

Je m'en souviendrai : Le concert de Deluxe sur le campus de Bron, des nuits frénétiques au Petit Salon, des textes de Falk Richter qui requinquent le Goethe-Institut, ma coloc EMK adorée

 

Et encore


Là où j'ai encore été
: Couchsurfeuse en Suède et chroniqueuse radio à Paris

À l'université, je me suis surtout plongée dans : Le passage du temps au cinéma

 

Avec le recul

Ce que j'ai remporté : Beaucoup de nouvelles questions et de centres d’intérêts, des ami.e.s et des souvenirs formidables !

EMK était pour moi : Le meilleur choix que j’aurais pu faire après le Bac

Ce que je dis en tant qu'ancienne : Ta famille ne comprendra jamais vraiment ce que tu étudies alors profite de ce temps pour toi, 3 ans ça passe plus vite que tu crois !