EMK

Melanie

Melanie Janas

2010 à 2014

Avant EMK : je sentais le besoin de courir le monde

Après EMK : j'étais très contente d'avoir choisi EMK

Ensuite, je me suis retrouvée : à l'Université de Leipzig pour un Master

Période weimarienne


Mon temps passé à Weimar : 4 semestres

Ce que j'ai fait à Weimar : j’ai vu plein de bons films, lu de textes intéressants et assisté à des tas de CM fascinants.

Mon moment d'illumination : Ce moment où l’on commence à pouvoir suivre Mme Voss dans ses CM.

Mon moment de choc culturel : La chaîne aux vêtements lors du rallye pour les étudiants en premier semestre.

Je m'en souviendrai : du Summaery, du Spacekidheadcup, du Lichthaus, de la M18, du Falken, du style des hipsters weimariens. 

Période lyonnaise


Mon temps passé à Lyon : 3 semestres

Ce que j'ai fait à Lyon plusieurs déménagements, de longs trajets en tram, j’ai été guide touristique, j’ai pris beaucoup de photos et j’ai profité du Pass Culture.

Mon moment d'illumination : Le moment où l’on sait quel vin choisir au supermarché. La baguette d’Éric Kayser.

Mon moment de choc culturel : l’obligation de faire la bise à tout le monde au début et à la fin d’un apéro.

Je m'en souviendrai : du Mokxa, des apéros aux quais, des Nuits Sonores, des traboules au Vieux Lyon et beaucoup d’autres choses. 

Et encore


Là où j'ai encore été : pour des stages à 
Berlin, Mayence, Weimar, Lyon.

Avec le recul


Ce que j'ai appris : 
travailler scientifiquement

Ce que j'ai remporté : la dite compétence interculturelle, l’ouverture d’esprit face au concept de média et beaucoup d’amis et de souvenirs de lieux fascinants.

Ma grande découverte : La richesse en perspectives qui est offerte par la combinaison des filières de Weimar et Lyon

EMK était pour moi : une super expérience et un réel progrès, mais pas encore forcément de schéma directeur

Ce que je dis en tant qu'ancienne : EMK est un libre-service, le défi consiste à en choisir les bons éléments pour soi-même et de s’orienter déjà activement envers une certaine direction. Réfléchissez tôt à ce que vous voudriez faire en Master !